• Catherine Lenne

Dans la famille des bruyères, je voudrais...


Les bruyères, tout le monde connait... Elles sont faciles à reconnaître lorsqu'elles fleurissent la lande ! De petites fleurs roses, des arbrisseaux, ligneux, bas et couvrants... sauf quand elles forment des arbustes, comme la bruyère arborescente méditerranéenne (Erica arborea).

Mais attention, dans la famille des bruyères (Éricacées), il y a bruyère et bruyère... Il y a des vraies et des fausses. Comment ne pas confondre une vraie bruyère avec la callune, la "fausse-bruyère", que tout le monde prend d'ailleurs pour une bruyère ? En observant simplement la disposition des feuilles sur les tiges !

Les petites feuilles des vraies bruyères (le genre Erica) sont aciformes ("en forme d'aiguilles") et écartées du rameau : on peut donc bien voir le dit rameau, brun et lignifié (en bois). Ces aiguilles sont disposées sur 3 rangs le long des tiges brunes (photo de gauche). Par contre, celles de la callune fausse-bruyère (Calluna vulgaris) sont petites, dodues et plutôt appliquées sur le rameau : pas moyen de bien voir celui-ci tant les feuilles le recouvrent ! Elles sont en plus disposées sur 4 rangs, par paires (2 écailles opposées se font face à chaque étage), bien rangées (photos de droite).


Et cerise sur le gâteau, ou plutôt clochettes sur le rameau, les fleurs des Erica forment des "clochettes", des petits grelots bien ronds ! C'est parce que les 4 pétales roses (P) des vraies bruyères sont toujours soudés entre eux. On dit, avec un gros mot scientifique, que leur corolle (l'ensemble des pétales) est gamopétale (gamos en grec, c'est le "mariage", donc la soudure...). On voit aussi à la base de la fleur les sépales (S), petits et verts.

Les fleurs de la callune, elles, ne forment jamais de grelots ! Elles portent 4 pièces florales rose pâle écartées, pas soudées entre elles. Ces pièces ne sont d'ailleurs pas des pétales ! Ce sont des sépales, colorés et ressemblant à des pétales... Comme quoi, la "fausse-bruyère" fait vraiment dans le "faux" jusqu'au bout... Ces sépales "faux-pétales" doublent les "vrais" sépales petits et verts habituels, que l'on distingue à la base de la fleur. Il y a donc deux cercles de sépales (S), concentriques. Et les vrais pétales de la callune, alors ? Il y en a 4 (P), plus petits, roses, à l'intérieur des faux sépales. Ils sont libres entre eux (au moins presque jusqu'à leur base, en tout cas jamais soudés en grelot).


Alors, si on résumait ? Erica (vraie bruyère) = feuilles en aiguilles sur 3 rangs, écartées de la branche et corolle gamopétale en grelot.

- Calluna (callune ou fausse-bruyère) = feuilles en écailles dodues, plaquées sur le rameau, disposées sur 4 rangs. Corolle cachée par 4 grands sépales roses ressemblant à des pétales, cercle de sépales qui doublent les classiques petits et verts...

De quoi ne plus jamais prendre une callune pour une bruyère !


64 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout