• Catherine Lenne

Et en dessert, un thyrse de raisin ?


Les foires au vin, le Beaujolais nouveau, le petit verre entre amis qui réchauffe les cœurs... Vous voyez ce que je veux dire ? La vigne, fruit du travail des hommes, etc... Et si on faisait un petit zoom sur ses fameuses grappes de raisin ?


La vigne (Vita vinifera, famille des Vitacées) est un petit arbuste aux branches noueuses. Une liane, en fait. Ses fruits bien connus sont assemblées en grappes. Bah oui, tout le monde le sait, c'est la fameuse grappe de raisin !


Eh bien, non, justement, ce n'est pas une grappe mais un thyrse ! Koicédon, un thyrse ? Dans la mythologie grecque, le thyrse est un grand bâton en forme de sceptre. Il est l'attribut de Dionysos, le dieu de la vigne et du vin, justement ! Et en botanique, le thyrse est une inflorescence (un groupement de fleurs) composée (et donc, pas simple...). Le thyrse est en effet une grappe de cymes !


La grappe, c'est facile, c'est même simple. C'est une tige qui porte des fleurs latérales. Il n'y a pas de fleur terminale au bout de la tige, ce qui lui permet de pousser "indéfiniment" par le haut, en faisant apparaître de temps en temps une fleur en position latérale, portée par son petit pédoncule (la toute petite "tige" qui l'accroche à la grande tige de l'inflorescence). Les fleurs proches du haut sont donc les dernières apparues, c'est-à-dire les plus jeunes. Celles du bas sont les plus âgées et sont souvent déjà fécondées.

Par exemple, l'inflorescence du colza (famille des Brassicacées) est une superbe grappe sur laquelle on voit bien les jeunes fleurs en haut (jaunes, épanouies, et même des boutons floraux au-dessus d'elles) et les vieilles vers le bas (déjà fécondées, transformées en fruits comme des "haricots" très minces). Bref, ça fleurit peu à peu en montant vers le haut, et c'est étagé du plus vieux, en bas, vers le plus jeune, en haut.


Pour faire une grappe de cymes, un thyrse, il suffit alors de remplacer les fleurs de la grappe par des cymes... Une cyme ? C'est un autre type d'inflorescence, cette fois terminée par une fleur, et donc qui ne pousse pas indéfiniment comme la grappe. Cette fleur terminale est la plus âgée et les fleurs plus jeunes apparaissent en dessous d'elle, comme "à reculons".

Par exemple, la cyme de la stellaire holostée (Stellaria holostea, famille des Caryophyllacées) fait apparaître, en dessous de la fleur terminale (flèche rouge), pleinement épanouie sur la photo, deux nouveaux axes (une paire, flèches jaunes) et chaque nouvel axe produit à nouveau deux petits axes porteurs de boutons floraux tout jeunes.



Et pour faire un thyrse finalement, il suffit d'accrocher des cymes compactées à la place des fleurs d'une grappe ! La voilà ci-dessous, au printemps, cette grappe de cymes, ce thyrse, qui donnera la fausse "grappe" de raisin. Vous m'avez suivie ?



45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout