• Catherine Lenne

7 feuilles pour la belle cardamine


Dans les sous-bois de hêtres au printemps, avant que les feuilles des arbres ne viennent obscurcir le sous-bois, il se passe des tas de choses...

Les plantes dites "vernales" (du mot vernis = printemps en latin) se dépêchent de pousser et fleurir avant que l'ombre ne tombe.

Alors on assiste au déroulement du tapis rouge... pardon, vert et blanc ici ! Une plante gracieuse et majestueuse, aux tiges feuillées nombreuses et serrées, habille le sol de quelques flocons blancs. Il s'agit de la cardamine à sept feuilles (Cardamine heptaphylla, famille des Brassicacées).


7 feuilles, pas une de plus, pas une de moins... Pourquoi 7 ?




Car ses feuilles sont composées chacune de sept folioles, ce qui justifie son nom, ou presque car les sept portions vertes qui constituent chaque feuilles sont en fait des folioles ! Le limbe de la feuille (sa partie verte, plate, élargie qui s'offre au soleil) est découpé en 3 paires de folioles plus une terminale. La cardamine à sept feuilles a donc des feuilles composées, composées de 7 folioles.


Ses fleurs blanches à rosées ressemblent à celles du chou ou du colza, mais en rose... Parce qu'elle appartient à la même famille ! comme toutes les cardamines d'ailleurs, voir ICI. Celle "à sept feuilles" est relativement rare (parce qu'elle est attachée aux hêtraies, de moyennne montagne et de préférence sur sols calcaires... autant dire que la belle est un rien capricieuse...), bien qu'elle puisse être très abondante dans les stations où elle prospère. C'est donc une merveille de la rencontrer avec une telle puissance de colonisation !


Comment fait-elle d'ailleurs pour couvrir ainsi le sous-bois ? Comme toutes les plantes vernales, elle ne part pas de rien ou de presque rien (une graine) au printemps. Elle passe l'hiver dans le sol sous forme d'un organe souterrain, une tige horizontale gorgée de réserves en énergie (un rhizome).


La plante redémarre donc sa croissance rapidement au printemps, à partir des bourgeons portés par cette tige souterraine. Ce rhizome lui permet non seulement de refaire rapidement des tiges fleuries et des feuilles qui fabriquent de nouvelles réserves, mais aussi, en se fragmentant, de coloniser rapidement et efficacement le milieu. Et donc de dérouler le tapis vert-blanc au printemps.



26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout